Découvrez la biodiversité du Haut Atlas grâce au trekking

Faire un trek dans l'Atlas au Maroc

Le massif du Haut Atlas fait partie du massif de l’Atlas, il s’étend sur 750 kilomètres de long et atteint une altitude de 4 167 mètres grâce au Jbel Toubkal, son point culminant. On donne parfois à ce massif le nom de « toit de l’Afrique du Nord » ou « toit du Maroc » parce qu’il est le plus élevé dans toute l’Afrique du Nord. Pour traverser l’ensemble du Haut Atlas marocain, il faut compter en moyenne 50 jours. Du fait de la richesse de sa biodiversité, le Haut Atlas abrite depuis 1942 un parc national. Parcourons la faune que l’on peut découvrir en faisant un trekking dans le Haut Atlas sur http://www.dunesdeserts.com/activité/ascension-du-toubkal/. La faune du Haut Atlas est assez diversifiée, on retrouve des félins, des couleuvres et de nombreuses espèces de rapaces. Les mammifères que l’on voit le plus dans la région sont la belette, le renard, le chacal et le porc-épic. Le lynx caracal et le léopard de Berbérie existent dans la région, mais dans une zone bien précise. Dans les chênaies on peut rencontrer des sangliers.

Si pendant un trekking dans l’Atlas vous arrivez à une altitude variant entre 2 000 et 4 000 mètres, vous pouvez rencontrer des mouflons. L’écureuil de gétulie est très présent, tandis que le magot, un singe proche des macaques se trouve surtout dans les cédraies du Moyen Atlas et les gorges du Haut Atlas. On trouve les couleuvres, principalement en haute montagne. Parmi tous les reptiles de l’Atlas, un seul est venimeux, il s’agit de la vipère de lataste qui peut mesurer jusqu’à 30 ou 40 centimètres de long. Les ruisseaux en altitude abritent des truites.

Comme nous l’avons dit, un trekking dans le Haut Atlas peut vous donner l’opportunité de rencontrer des rapaces. Parmi les rapaces les plus vus, nous pouvons citer la buse féroce, le circaète, l’aigle botté, la crècerelle, l’épervier ou encore le faucon pèlerin. Si on monte à une altitude de 4 000 mètres, on peut rencontrer le gypaète ou l’aigle royal. Le pigeon biset est également une espèce très répandue dans la région. Certains oiseaux migrateurs traversent le massif de l’Atlas pendant le printemps et l’automne. Nous pouvons par exemple citer le pipit des prés qui vit principalement en Europe, mais qui passe ses hivers dans les vallées de la chaîne de l’Atlas.

Leave a Reply

*