Qualités de l’architecte à Marrakech et rémunération dans le monde

Architecture moderne

L’architecture est une profession qui demande à la fois d’être technique et créatif, son application est très diversifiée. Toutefois, c’est l’un des secteurs d’activité qui sont très affectés par la crise économique. Les principales qualités qui sont attendues d’un architecte comme Bab Design à Marrakech comme ailleurs, c’est que ce dernier soit créatif et précis. L’architecture demande d’avoir de solides bases en dessin, car le professionnel doit être capable de faire des représentations graphiques de n’importe quel espace et n’importe quel volume. La précision quant à elle est nécessaire, parce que la conception d’un projet exige de la minutie. Se tromper de quelques millimètres pourrait tout remettre en question. Un architecte se doit également d’être rapide, résistant et cultivé. La rapidité est nécessaire quand le client demande des modifications pendant les travaux, il est donc important de pouvoir réagir rapidement et de proposer les meilleures solutions.

La résistance au stress et à la fatigue sont indispensable dans l’exercice de cette profession. Les horaires de chantier sont lourds et quelques fois il faut travailler jusque tard dans la soirée. La culture permet à l’architecte de connaître les techniques architecturales du moment et les monuments d’autres époques, tout cela mis ensemble lui permet de créer son style à lui en s’inspirant de ceux de l’époque.

Rémunération des architectes en Europe

La rémunération des architectes à Marrakech n’est certainement pas la même que celle de ceux qui exercent en Europe, mais cette dernière est assez représentative du système de paiement de ces professionnels. Le salaire d’un architecte varie entre 1 300 euros et 3 100 euros. Lorsqu’un architecte est indépendant, il est directement rémunéré par ses clients, par prestation. Les revenus qui sont dans ce cas très variables sont fonction de la notoriété, des tarifs pratiqués et du lieu d’exercice. Lorsque l’architecte travaille en agence, sa rémunération dépend de son niveau de qualification, de la nature des prestations effectuées et de son expérience. Le salaire de l’architecte voyer, que l’on appelle également « traitement » dépend de son grade et de son échelon. À cette rémunération qui évolue avec l’ancienneté, on ajoute diverses indemnités et primes. Par exemple, selon le lieu d’exercice ou le nombre d’enfants, etc. Ainsi, en fonction du choix d’exercice de chaque architecte, sa rémunération est différente, une chose est sûre, plus on a de l’expérience, plus on s’applique dans son travail, plus on se fait de clients et plus la rémunération est élevée.